Histoires de ceux et celles qui pratiquent des avortements: lutter contre la stigmatisation des prestataires

Les professionnels de l’avortement ont été reconnus par les Nations Unies comme défenseurs des droits de l’homme. Ce sont eux et elles qui veillent à ce que notre santé et nos droits sexuels et reproductifs soient respectés, même dans les moments et les endroits les plus difficiles.

En conséquence, ces professionnels sont exposés à la même stigmatisation qui affecte celles qui décident d’interrompre une grossesse. Ce n’est pas tout, ils et elles sont aussi confrontés à des défis au sein de leurs communautés, leurs collègues et leurs familles.

L’amélioration de la vie des professionnels de la santé a un impact direct sur la qualité du traitement offert. C’est pourquoi safe2choose, en partenariat avec Global Doctors for Choice, Medical Students for Choice, Ipas México et Howtouseabortionpill.org, lance la campagne «Histoires de ceux et celles qui pratiquent des avortements».

Selon un rapport publié en 2017 par la National Abortion Federation (NAF) des États-Unis, il y a eu une escalade des intrusions, des blocus et des menaces envers les cliniques d’avortement. La NAF a également identifié une augmentation significative du discours de haine sur Internet à la suite du débat intense sur les soins de santé sexuelle et reproductive qui a eu lieu lors de la campagne présidentielle de 2016.

Il est temps que nous écoutions les professionnels de l’avortement directement pour comprendre ce que c’est que d’être à leur place. Il est également important de créer un espace sûr où ils et elles peuvent parler de leurs expériences tout en partageant des idées sur la façon de lutter contre la stigmatisation de l’avortement dans le monde.

Si vous êtes un ou une professionnel de l’avortement, nous vous invitons à répondre à cette enquête de 10 minutes sur safe2choose.org/abortion-providers-stories. Votre témoignage nous aidera à comprendre les différentes réalités à travers le monde afin que nous puissions penser à des solutions pour améliorer l’expérience de l’avortement de chaque personne concernée. Si vous n’êtes pas un ou une professionnel de l’avortement, vous pouvez toujours nous soutenir en partageant le lien de l’enquête au sein de notre réseau.

Les réponses seront reçues jusqu’au 15 juin 2018. L’enquête est complètement anonyme et les résultats seront présentés sous forme de résumés statistiques seulement. Une campagne de sensibilisation en ligne présentera les résultats, alors restez à l’écoute!

safe2choose

Pour plus d’informations sur l’enquête ou comment rejoindre la campagne «Histoires de ceux et celles qui pratiquent des avortements:», veuillez contacter: press@safe2choose.org

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, ou Instagram, et restez à l’écoute pour plus d’information à propos de cela et de nos autres campagnes.