Le personnel médical peut-il remarquer que j’ai eu un avortement?

Si vous ne mentionnez pas que vous avez utilisé des pilules abortives et que vous n’avez pas pris le Misoprostol par voie vaginale, il n’y a aucun moyen de savoir ou de prouver que vous avez provoqué un avortement avec des pilules. La Mifépristone et le Misoprostol ne peuvent pas être détectés dans le sang ou l’urine. Par conséquent, même si le personnel médical fait des tests, ils ne peuvent pas confirmer que vous avez utilisé ces pilules.

Si vous avez inséré des comprimés de Misoprostol dans votre vagin[1] vous pourrez peut-être voir les résidus de ceux-ci. Si vous avez pris ces pilules par voie vaginale et que vous avez besoin de soins médicaux, essayez de retirer soigneusement les dernières pilules de votre vagin avant de vous rendre dans un centre de santé.

Bien que le personnel médical ne puisse pas prouver que vous avez utilisé des pilules pour l’avortement à moins d’utiliser le Misoprostol par voie vaginale, ils sauront détecter que vous étiez enceinte et penseront probablement que vous faites une fausse couche (avortement naturel). Les complications d’une fausse couche et d’un avortement provoqué sont exactement les mêmes. Même s’ils ne savent pas que vous avez pris des pilules pour l’avortement, ils peuvent vous traiter correctement. Vous n’avez pas besoin de révéler que vous avez utilisé des pilules abortives si vous ne le souhaitez pas.


Sources

[1] Women on Web. Y’a-t-il d’autres manières d’utiliser le Misoprostol? Récupéré de: https://www.womenonweb.org/en/page/985/are-there-other-ways-to-use-the-misoprostol

Nous restons disponible pour vous soutenir tout au long de votre avortement durant le COVID-19

Nous surveillons de près la situation du coronavirus dans le monde et nous continuons de mettre à jour nos informations et nos services.

Nous conseillons à nos visiteurs de:

  1. Lire notre dernier blog sur l'avortement et le COVID-19
  2. Suivre les directives de sécurité de l'OMS sur le COVID-19
  3. Contacter nos conseillères